Le début de l’histoire

Publié le par Zazouille

Aujourd’hui, c’est décidé, je vous donne un peu plus de détails sur comment tout ça a commencé.

Cela faisait déjà plusieurs années que je ne prenais plus la pilule (tolérance plutôt moyenne) et que mes cyles étaient complètement irréguliers. Mais bon, je n’allais pas m’en plaindre ! Avoir ses règles tous les 36 du mois est plutôt pratique en temps normal !

En août 2006, mon chéri et moi commençons les sérieuses discussions sur un éventuel futur bébé. Notre décision est prise rapidement : nous souhaitons commencer les “esssais” à l’automne. Lors d’un RDV chez ma gygy entre temps, je lui fait part de notre envie d’enfant et elle me prescrit diverses prises de sang pour un bilan.

Arrive le mois d’octobre, les prises de sang sont faites, on attend les résultats et mon chéri me fait le bonheur un soir de commencer officiellement les essais :D

Le début du bonheur et aussi de l’attente ! c’était donc notre C1 des essais BB1!

Mais c’est sans compter le résultat des pds qui montre que je suis en plein dans la toxoplasmose. Je venais juste de l’attraper et j’ai donc du attendre au moins un cycle avant d’avoir le droit de recommencer les essais. A l’époque ça m’avait paru comique que j’attrape la toxo au moment où on commencait les essais !

En décembre, les essais reprennent, tranquillement, sans prise de tête. Pas évident tout de même car mes cycles sont très irréguliers et je n’ai aucune idée de ma date d’ovu. Mais on se dit qu’en le faisant régulièrement, on finira bien par tomber juste ;)

Nouvelle visite de routine chez la gygy au printemps, à qui je fais part de mes cycles irréguliers. Pas facile pour moi de calculer la date d’ovu et d’être sûre d’être là au jour décisif : mon boulot fait que je suis très souvent en déplacement et jusque là, je continuais à organiser mes déplacements sans m’occuper de mes cycles.

Gygy me conseille de faire 3 courbes de température. Ce que je fais pendant les 3 cycles suivants… Mais ses graphiques sur papier n’étaient jamais assez longs pour y contenir mes cycles et les courbes ne voulaient absolument rien dire !!!

Les mois passent, le boulot et les déplacements s’intensifient. Tous les jours que je passe en dehors de la maison, je me demande si je suis entrain de louper une occasion ou pas.

Bref, le fait que je ne sois toujours pas enceinte ne m’inquiète pas plus que ça, mais plutôt le fait que je ne sache jamais quand j’ovule et qu’on ne puisse donc pas mettre toutes les chances de notre côté en le faisant “le bon jour”. Mon chéri reste zen.

Pendant ce temps, beaucoup d’amies autour de mois accouchent ou m’annoncent leur grossesse. Je suis heureuse pour elles et me dis que bientôt ce sera notre tour aussi !

Fin de l’été 2007. J’essaie désespérement de joindre gygy pour prendre un nouveau RDV et qu’on étudie mes courbes ensemble. Je veux savoir quand j’ovule !!!! Seulement, problème : pendant des semaines, impossible de joindre gygy au téléphone. Je tombe soit sur le répondeur, soit ça sonne dans le vide.

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! j’ai vraiment besoin de parler à un gygy pour qu’il me dise à quel moment du cycle j’ovule et si je dois changer quelque chose dans ma façon de vivre pour réguler mes cycles. Et oui, j’étais naive… je croyais que c’était ma faute si mes cycles étaient irréguliers et qu’il suffisait que je fasse des efforts pour que ça aille mieux !!

Une copine qui a mal au coeur pour moi me conseille alors d’aller voir son gygy dans la région voisine à 1h de route de chez moi. C’est lui qui l’a accouché quelques mois plus tôt et elle en est vraiment satisfaite. Je retente une dernière fois d’appeler ma gynéco et en désespoir de cause, j’appelle celui que ma copine m’a conseillé.

Je demande à avoir un RDV et j’explique brièvement mon cas à la secrétaire et quelle ne fut pas ma surprise quand je l’entend me donner un RDV 2 jours plus tard !!!

C’est à partir de là que tout a vraiment commencé…


Publié le 23 juin 2008 sur http://blog.mamanandco.fr/nidacigognes/

Publié dans Stimulations simples

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
<br /> Bonjour,<br /> Je suis tombée par "hasard" sur ton blog... Mon chéri a un pb de fertilité qu'on a découvert suite à son spermogramme (très faible % de spermatozoïdes normaux) environ 1 an après le début (aout<br /> 2007) de nos essais bb1 (on était inquièt que je ne sois pas enceinte). De mon côté, j'ai eu une prise de sang pour savoir si chez moi ça va (pas de soucis). Suite à ces résultats, la gynéco n'a<br /> pas pris de gants pour nous dire "vous ne serez jamais enceinte naturellement, il faudra passer par la FIV". Le ciel nous est tombé sur la tête (surtout la mienne, alors que je n'ai pas de soucis<br /> de fertilité).<br /> On a donc changé de gynéco (nov 2008, et mon chéri est allé consultéer un urologue (nov 2008). La gynéco n°2 n'a pas compris pour la gynéco n°1 s'est arrété à une prise de sang pour moi.<br /> Et là, les examens ont été pour moi : courbes de t°C (cycles pas super réguliers), test de Huhner... je pensais tout le temps à la conception de ce bébé, de plus, dans mon entourage des copines,<br /> amies, cousines, belle-soeur m'annoncent leur grossesse (je déprime à chaque fois, car je me demande quand mon tour arrivera). Mes résultats médicaux sont bons mais ma glaire est un peu acide<br /> (solution : boire Vichy Célestins), alors fin déc 2008 la gynéco n°2 nous prend rdv (début fév 2009) chez un de ses confrères spécialisé dans les PMA... et le rdv a été annulé car test + mi-janvier<br /> 2009... (test que je refusais de faire car trop de déception quand j'avais un retard de règles) On a pleuré de joie, je me suis demandée comment cela avait pu arrivée car on y pensait tout le<br /> temps. (le traitement de l'urologue fonctionne 2 mois après le début du traitement...)<br /> Notre p'tit Bout'Chou Edouard est arrivé le 27 aout 2009... et ce n'est que du bonheur :-)<br /> Pendant la prépa à la naissance, le sujet de la contraception après l'accouchement a été abordé, et Julien et moi avons décidé que je ne prendrais rien malgré l'avis des sage-femmes, de la gynéco<br /> (qui m'a prescrit la pilule, mais en rentrant, j'ai jeté l'ordonnance !)<br /> Et donc mon retour de couche a eu lieu mi-déc.<br /> En février, retard de règles, je fais le test : + (on y croit pas ! mais c'est vrai), la prise de sang confirme mais c'est faible, et le jour où je devais refaire une prise de sang pour voir<br /> comment évolue la grossesse, et bien fausse-couche... difficile à surmonter.<br /> Mon chéri a refait un spermogramme en avril: pas mieux que 2008 :-(<br /> De retour chez l'urologue, et prescription du même traitement qu'en 2008 mais pour 6 mois.<br /> Moi, je suis repartie avec mes courbes de t°C pour voir à quel moment j'ovule.<br /> Nous avons eu rdv avec la gynéco fin juillet, je ne voulais pas parler de nos essais bb 2 mais Julien en a parlé. Notre gynéco ne désespère pas, elle nous a rassuré en disant que pour nous ce sera<br /> plus long que les couples qui n'ont pas de pb de fertilité, mais qu'on va y arriver (quand ? on ne sait pas !).<br /> Alors on continue nos essais bébé 2 couette.<br /> <br /> Quand on a appris le pb de fertilité de Julien, on a fait encore plus attention à ce qu'on utilise dans notre environnement (on était passé à l'alimentation bio, mais là on fait encore plus<br /> attention)<br /> On aborde le sujet quand des personnes de notre entourage ne comprennent pas pourquoi on mange des produits bio,on utilise des produits d'hygiène bio, qu'Edouard a des bib en verre, que sa<br /> vaisselle plastique est sans bisphénol A (même le multiportion), qu'on lui met des couches lavables, qu'on lui donne de l'alimentation bio ou du jardin (on ne traite pas). (Même sans le pb de<br /> fertilité de Julien on serait passé encore plus au bio).<br /> Certaines personnes comprennent, d'autres non.<br /> <br /> Ce qui me fait le plus mal : des amis ou membres de la famille qui se moquent des personnes qui font des courbes de température pour concevoir un bébé. Du coup, je n'ose pas leurs parler de notre<br /> pb, et je ne leurs souhaite pas d'avoir des pb pour concevoir un bébé.<br /> <br /> Je ne sais pas pourquoi je me suis mise à te raconter tout cela, car on ne se connait pas ... peut-être tout simplement pour en parler à quelqu'un qui comprend mon (notre) problème.<br /> <br /> (Je n'en parle pas sur notre blog, par respect pour Julien, et parce qu'on ne veut pas que tout le monde (famille, amis plus ou moins proches) soient au courant vu les commentaires qu'on a pu<br /> entendre... c'est donc un sujet "tabou" avec ces personnes.)<br /> <br /> Je croise les doigts et vous souhaite M...E pour faire un p'tit frère ou une p'tite soeur pour Louise.<br /> <br /> <br />
Répondre