Nostalgie

Publié le par Zazouille

Ca fait plusieurs jours que je souhaitais écrire cet article et enfin je me décide à vider mon sac et ma tête.

Je sais que pour la plupart d'entre vous qui bataillez encore dur pour arriver à atteindre votre rêve et à avoir un petit bout, mes propos vont paraître hors sujet ou incompréhensibles, mais un blog est fait pour dire ce qu'on ressent, pour le coucher sur le papier et l'oublier aussitôt.

Voilà, je me rends compte depuis peu de temps que je suis nostalgique, très nostalgique de la grossesse gémellaire. Je sais, c'est con. Mais je ne le contrôle pas.
Après la 1ère écho, sur laquelle nous avons vu nos 2 haricots et leurs coeurs qui battaient, nous n'avons imaginé que très brièvement une vie à 4. Il faut dire que le gynéco nous avait tellement mis en garde sur le risque de la mort d'un des 2 embryons, que nous n'avions pas voulu nous réjouir, ni penser à des jumeaux. Mais tout de même, nous en avons parlé, entre nous et à nos proches. Et il faut bien reconnaître que petit à petit l'idée faisait son chemin.

A la seconde écho, il y eu d'abord la joie de voir 2 grandes poches. "On a réussi - me suis-je dis - ils sont encore là tous les 2 !". Mais l'exitation fut de courte durée, car force était de constater que son petit coeur ne battait plus et que bébé reposait au fond de sa poche.
Et une nouvelle fois, grâce à mon énergique gygy adoré, notre attention s'est reporté sur Loulou, notre bébé qui se porte aujourd'hui à merveille et nous nous sommes convaincus que c'était bien là l'essentiel.
Suite à cette écho, j'ai réussi à positiver, à penser que tout cela n'était pas grave : qu'il vallait mieux un beau bébé en pleine santé et qu'après tout, c'était ce que nous voulions depuis le début ! 2, ça aurait été du luxe ! La Rolls de la PMA !

Puis est arrivée la 3ième écho, celle des 12SA. Et une nouvelle fois, sous Loulou, nous avons vu notre petit haricot, toujours présent dans sa poche, qui elle continue de grandir tout doucement. Alors à nouveau, on fait abstraction, on se concentre sur Loulou qui est là, en plein forme, qui a grandit et nous montre qu'il sait faire des cabrioles. Qu'il est beau !!!!
Et on rentre chez soit, heureux et rassurés, avec pour une fois des clichés sur lesquels le haricot n'est plus visible.

Voilà, s'en est fini du haricot.... Et pourtant, il est toujours là. Et il sera encore présent pendant les 6 prochains mois, à côté de Loulou, et dans ma tête.
Après la joie que tout aille bien pour Loulou et les raisonnements raisonnés sur le fait qu'une grossess simple vaut mieux qu'une grossess gémellaire, je me rends compte que je n'arrive plus à me convaincre moi-même.

Pourtant dieu sait que j'étais restée prudente, que je ne m'étais jamais fait de fausses joies. Mais voilà que maintenant je regrette de ne pas avoir eu nos jumeaux. Il me suffit de voir les poussettes doubles posées à côté des poussettes simples dans les rayons des grandes surfaces, de lire les blogs d'Aline, de Amlie et plus récemment de Fanny, de repenser à mon congé mat qui aurait du commencer dans 2 mois, de retomber sur la 1ière écho, d'entendre les gens me demander "il y en a 1 ou 2 ??", de tomber sur la page "si vous attendez des jumeaux" dans J'attends un enfant et voilà que je deviens nostalgique.
Mais vraiment : j'en viens à me demander pourquoi petit haricot s'est arrêté. Pourquoi il n'avait pas beaucoup de liquide. Pourquoi il n'a pas voulu continuer.

Et quand j'en arrive là, je me remets très vite à penser à la chance que nous avons eu : seuls 2 embryons obtenus suite à notre FIV ICSI et heureusement pour nous les 2 ont été transférés. Si seul petit haricot l'avait été, nul doute qu'à cette heure-ci je serais entrain de préparer la FIV ICSI 2.

Mais je le sais : j'aurai toujours ce petit pincement au coeur en voyant des jumeaux... C'est comme un petit vide en moi....

Publié dans 4ième mois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> C'est étrange, je rattrappe mon retard de lecture, et semaine dernière une collègue m'a dit qu'elle avait été enceinte de jumeaux et en a perdu un assez tôt, elle n'en a jms parlé à sa fille pour<br /> ne pas la perturber m'a telle dit car elle-même avait été perturbé de cette perte précoce. le deuil quelque soit el stade de la grossesse est tjs compliqué à faire. mais je lis qu'avec ta superbe<br /> bible des wc, tout cela sera bientôt digéré ;) bibis<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> C'est normal que tu sois nostalgique!! Il te faut le temps de faire ton deuil d'une grossesse jumélaire, et ça, il faut un peu de temps. Je ne vais pas te dire tout ce que tu sais déjà pour te<br /> rassurer, ça ne changerai rien. Tu n'oublira jamais tout ceci! Comme je te l'avais dis, ma mère a connu la même chose, et elle m'en a parlé plusieurs fois, c'est bien que ça n'a jamais été oublié<br /> pour elle, même si elle est heureuse de m'avoir même si j'étais toute seule. Et puis les hormones amplifie beaucoup les sentiments. C'est normal ce que tu vis. Bisous à toi et à ton p'ti loulou.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Je vais devoir te tirer les oreilles Mme Z.<br /> Ton article est vraiment touchant, touchant au point de me tirer des larmes, et tu sais bien, les zhoms ça doit pas pleurer.<br /> Je pense pas que tu dois l'oublier ton jumeaux : il fait partie de votre histoire, de votre vie. Il faudra en faire le deuil, et ce n'est pas 5 minutes qui feront l'affaire.<br /> Tu as bien raison d'écrire sur ce sujet, et ce n'est pas un luxe...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Et bien vous réeesayerez et peut-être que...<br /> <br /> Je pense que ton ressenti est logique et à mon avis, quand tu auras loulou dans les bras, ça passera...<br /> Bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Je comprends tout à fait ta tristesse, et je partage totalement les propos de Muteen et Mimosa ! prends soin de vous, bises<br /> <br /> <br />
Répondre